samedi 30 août 2014

CHATTAM Maxime La patience du diable

(La) Patience du Diable. 2014.  CHATTAM Maxime
Paris. Albin Michel. 491 p.  Sortie : Juin 2014.
(LP 625)

La patience du diable de Maxime Chattam
Un thriller captivant
















Présentation de l’éditeur :


Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ?
 Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue…Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse…Des gens ordinaires découverts morts… de terreur.
Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou.
Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.

Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

Mon avis (Aout 2014) :
Un thriller réellement original, qui gagne à être connu. Certes, l’enquête (n’oubliez pas que vous êtes en train de lire un thriller, alors l’enquête est inévitable) traque un mystérieux tueur en série.
Déjà ébranlée par une ancienne histoire (les références y sont nombreuses, et n’ayant pas lu les anciennes aventures de cette enquêtrice, on peut se sentir perdu, frustré,…), Ludivine Vancker prend en charge cette chasse à l’homme. Mais s’agit-il réellement d’un homme ou ne s’agit-il pas du diable dans cette histoire ?
Rationnelle (même si ces virées dans les bars pourraient indiquer le contraire), Ludivine ne peut croire à ce retour du Démon, à cette venue de la Bête et pourtant les meurtres sanglants et les carnages se multiplient donnant  plus de consistance à cette hypothèse…
Les histoires se télescopent donc, et l’accumulation de l’horreur pousse Ludivine à vouloir, non à devoir résoudre cette enquête (encore une fois, on se sent frustré de ne pas savoir ce qui a bien pu traumatiser cette jeune gendarme à ce point).
Comme toujours en pareil cas, je vais faire bien attention à ne rien vous dévoiler de l’intrigue qui vous maintiendra en haleine jusqu’à la fin. L’écriture est concise, brève, efficace…Trop peut-être à certains moments, comme si l’auteur voulait vite passer au chapitre suivant…Le déroulement est limpide et nous pousse à nous plonger dans la vie des enquêteurs (moins dans celles des victimes et des bourreaux).
Vous l’aurez compris, j’ai apprécié ce roman, qui se lit vraiment très rapidement réussissant à nous prendre aux tripes….même si quelques bémols atténuent ce plaisir, au premier rang duquel il faut citer cette évocation répétée et répétée à cette histoire du passé (peut-être s’agit-il de ce marketing, qui pousse le lecteur à vite se procurer le précédent opus ? Le résultat est efficace puisque je ne manquerai pas de ma plonger dans la lecture de ce dernier…)

Un livre à découvrir donc sans plus attendre. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire