dimanche 20 mai 2012

DESPRATS Jean Paul Jaune de Naples

Jaune de Naples. 2010. DESPRAT Jean – Paul Paris. 2012. Editions du Seuil. Points. 787 p. (LP 510) Présentation de l’éditeur : 1770 : Une certaine Marie-Antoinette devient dauphine de France. De Versailles, elle correspond régulièrement avec sa soeur Marie-Caroline, reine des Deux-Siciles. La rivalité entre les deux heures s’exprime à travers la porcelaine : Marie-Antoinette a la manufacture de Sèvres, renommée mondialement, Marie-Caroline avait autrefois une magnifique fabrique que son beau-père a fait détruire. Afin de réaliser ce défi, Marie-Antoinette dépêche Anselme Masson, un porcelainier de talent à Naples afin de faire renaître de ses cendres l’ancienne fabrique de Naples… Mon avis (Mai 2012) : Je commence par remercier les Editions Points et le forum Partage Lecture pour ce partenariat. Le livre reste un petit bijou du genre, même si, je l’avoue, je n’ai pas accroché à cette histoire. La documentation de l’auteur est pourtant à la mesure du sujet, et pas une minute, on n’a l’impression de naviguer dans l’absurde ou l’incompréhensible. Jean Paul Desprat nous relate parfaitement cette histoire de cette porcelaine. Seulement, cette histoire n’a pas déclenché cette étincelle, qui fait qu’un livre nous passionne ou nous captive. Anselme MASSON reste attachant et les descriptions sont des plus précises (trop peut-être). Il manque le souffle, la passion, ..Un grand bravo à l’auteur, dont l’écriture est fluide, directe et sans trop de fioritures. A lire pour le la passion de la porcelaine, des intrigues.. Et, pour les longueurs, car j’avoue qu’il y en a (même si j’adore les descriptions précises, elles sont ici, d’après moi, trop littéraires), la suite du récit vous pousse néanmoins à vouloir savoir. Une déception donc ? Non, pas une déception, car le moment n’a pas été désagréable. Un plaisir. Peut-être pas non plus, mais un moment à vivre, tout simplement. Alors, si l’aventure vous tente, je ne vous le déconseillerai pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire