dimanche 8 avril 2012

Steve BERRY, Le Monastere Oublié


(Le) Monastère oublié. BERRY Steve (2010). Trad. Par Danièle MAZINGARBE. Titre original : The Emperor’s Bomb.
Paris. 2012. Le cherche Midi Editeur. 594 p.
(LP 508)
Présentation de l’éditeur :
Avec cette nouvelle aventure de Cotton Malone, Steve Berry tisse une toile machiavélique autour du secret ésotérique le mieux gardé de la République populaire de Chine.
1974, province de Shaanxi. Des archéologues mettent au jour l’incroyable mausolée de Qin, premier empereur de Chine, qui renferme en particulier une armée de sept mille soldats et chevaux en terre cuite. Plus de trente-cinq ans plus tard, le contenu exact du tombeau n’a pas été rendu public par les autorités chinoises, qui aujourd’hui encore interdisent l’accès de ce site archéologique pourtant unique en son genre.
2012. Cotton Malone reçoit une nouvelle inquiétante : son amie Cassiopée Vitt a été kidnappée après avoir dérobé un objet d’art très rare. Les quelques indices dont il dispose le conduisent vite au cœur de la Chine. C’est le début d’une aventure passionnante qui va le mener sur la piste des mystères du mausolée de Qin, puis à la frontière sino-pakistanaise, dans un monastère oublié, perdu dans les montagnes, siège d’une confrérie secrète.
Dans ce nouveau thriller de Steve Berry, ésotérisme, action et suspens se conjuguent à merveille.
“Avec ses thrillers palpitants, Steve Berry fait preuve d’un véritable don pour entrelacer le présent et l’Histoire de la manière la plus intriguante qui soit”  Harlan Coben

Mon avis (Avril 2012) :
Le héros récurrent de Steve Berry, Cotton Malone, revient, avec plus de force, que jamais. Le personnage a évolué au fil des personnages, et on le retrouve, après la mort de son ami Henrik Thorvaldsen, qui le torture, à Copenhague.
Fidèle à lui –même, Cotton vient au secours de son amie, Cassiopée Vitt, après avoir obtenu le soutien de Stéphanie, son ancienne patronne. Précisons immédiatement, qu’il sera extrêmement difficile, pour un lecteur ne connaissant pas l’univers et le monde de Cotton Malone, de comprendre l’intrigue et ses ressorts.
C’est donc pour venir en secours à Cassiopée, que Cotton (re)part à l’aventure, nous entrainant cette fois – ci dans une intrigue nous menant directement en Chine. C’est en Europe, que la rencontre avec Pau Wen, un eunuque du BA, un mouvement clandestin chinois, les entraine à devoir s’opposer à NI, si ce n’est à Kwaï Tang…
Comme tous ses romans, les personnages se multiplient et il faut rester concentré d’autant plus, que Viktor Thomas, un « méchant récurrent » des romans de Steve BERRY joue un rôle essentiel, amenant Cotton à se méfier de lui.
Le roman est aussi efficace, avec des rebondissements à chaque chapitre, des phrases courtes, des intrigues secondaires, prenant le pas sur les principales (Viktor est – il ou non un véritable allié ? Et, que dire de Ni, et du pouvoir des Eunuques ?).
Une réelle efficacité donc, et toujours autant de plaisir à découvrir ces récits, dont la véracité historique nous est encore expliquée par l’auteur lui – même. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire