lundi 12 décembre 2011

CALMEL Mireille ALIENOR. Le règne des lions

ALIENOR. LE REGNE DES LIONS. CALMEL Mireille
Paris. 2011. XO Editions. 392 p.
(LP 493)
Présentation de l’éditeur :
1154. Divorcée de Louis, ce roi de France dévot qui n’avait pas su l’aimer, Aliénor d’Aquitaine fait son entrée dans la cité de Londres au côté de son nouvel époux, Henri Plantagenêt. Les acclamations de joie fusent dans le pays tout entier pour cette reine ensorcelante. Incroyablement belle, raffinée, Aliénor envoûte tous ceux qu’elle croise, hommes comme femmes.

Désormais, c’est un empire à sa mesure qu’elle entend diriger ! Et elle possède pour cela le caractère impétueux qui fait d’elle à la fois la muse des troubadours et une guerrière redoutée. Nul ne s’y trompe. Ni ses ennemis d’hier ni ceux d’aujourd’hui, vils et sans scrupule, prêts à tout pour rompre cette alliance.
Cette histoire est aussi celle de la mystérieuse Loanna de Grimwald, des­cen­dante de la lignée des grandes prêtresses d’Avalon, placée, hier, par son ancê­tre Merlin auprès d’Aliénor, et tou­jours à ses côtés pour l’aider à triom­pher.
Dans le tourbillon des cours d’amour, le tumulte des champs de bataille, le secret des ambitions les plus sordides, ou l’éclat de sa vengeance, Aliénor d’Aquitaine va forger sa légende face à l’adversité.

Dix ans après le fabuleux succès du Lit d’Aliénor, Mireille Calmel nous livre la suite, donnant vie à une Aliénor insoupçonnée dans une saga qui mêle Histoire de France et légendes arthuriennes. On retient son souffle…


Mon avis (Décembre 2011) :   On aurait pu craindre de découvrir avec cette suite de ce qui fut la saga du succès pour Mireille Calmel à une suite insipide. Il n’en est rien, puisque si on retrouve les mêmes personnages, ces derniers ont vieilli, vécu, et possèdent donc une personnalité bien plus marquée et affirmée par rapport au début de cette saga. Peut – être aussi l’auteur a pris de l’assurance, tant les personnages semblent prendre corps. L’histoire se poursuit donc avec cette sourde certitude, que le destin de Loanna est lié à celui d’Aliénor. La tendresse entre les deux héroïnes a fait place, là aussi à une sagesse, née de l’âge. Alors, on attend donc la suite de cette nouvelle suite avec impatience, en gageant que le pari de Mireille Calmel est en passe d’être gagné : Faire de cette suite une épopée à part entière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire