mardi 1 mars 2011

LA JUNGLE DES EDITEURS

Avec 1.4 millions d’ouvrages vendus, Stéphane HESSEL, ancien diplomate et coauteur de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, invite ses lecteurs à l’indignation (Indignez-Vous !. Editions Indigène.). De l’autre, le sociologue et philosophe, Edgar MORIN (La voie. Fayard) égrène les propositions pour l’avenir. Cette apparente complémentarité amène du reste une critique de Télérama à afficher : Hessel provoque un déclic, Morin indique la Voie.
Cette sentence de la publication hebdomadaire est alors repris dans le plan marketing de FAYARD pour la promotion du livre de M. MORIN, en invitant les lecteurs à ne pas « que s’indigner ». Sylvie Crossman et Jean Pierre BAROU, les directeurs de la société INDIGENE, dénoncent ce « leitmotiv publicitaire » en précisant que leur ouvrage n’est pas qu’un « simple déclic » mais « un évènement planétaire ».
Si les deux auteurs gardent le silence, FAYARD ne répond pas directement à ces critiques , précisant avoir déjà publié un ouvrage de Stéphane HESSEL, et en précisant que ce dernier ne publiera pas son prochain ouvrage chez Indigène mais aux Editions de l’Aube

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire