samedi 19 février 2011

CALMEL Mireille. LE LIT D'ALIENOR

(Le) LIT D’ALIENOR. Tome 1.2002. CALMEL Mireille

Paris . 2004. POCKET . 414 p.
(LP 459)
Présentation de l’éditeur :
A douze ans à peine, l’avenir d’Aliénor est tracé. Elle doit épouser le fils de Geoffroy le Bel, le jeune Henri, prétendant légitime au trône d’Angleterre. Par cette union, la jeune duchesse d’Aquitaine apporte à l’ennemi juré de la France l’une des plus riches régions du royaume. Louis VI ne peut se résoudre à voir triompher les plans de Mathilde de GRIMWALD, descendante de Merlin et protectrice du pays des druides. Soutenu par l’ordre des Templiers chrétiens, le roi cherche à rompre cette alliance. La mort prématurée du père d’Aliénor lui offre une occasion inespérée. Le 25 juillet 1137, Louis célèbre le mariage de son fils avec la duchesse d’Aquitaine. Aliénor doit regagner la cour à Paris. Mais, elle est accompagnée d’une jeune suivante, Loanna de Grimwald, qui veillera à ce que jamais Aliénor ne donne un héritier à la couronne de France et scelle ainsi une union contraire aux oracles celtiques.
Mon avis ( Aout 2010)
Mireille CALMEL nous replonge, avec délice, dans cette histoire de France, faite d’héroïnes haute en couleur, à commencer par la reine elle – même. Aliénor, fière et impétueuse, arrive à ses fins en épousant Louis, et en s’installant dans sa Cour avec sa bien aimée LOANNA, jeune descendante de MERLIN, tiraillée entre son affection sincère pour Aliénor et sa mission d’installer Aliénor aux côtés du futur roi d’Angleterre , Henri.
Manipulations, complots, manigances, tout concourt à faire de ce roman une subtile évasion, nous replongeant dans la vie de SUGER, toute dédiée à sa cathédrale et à conseiller son roi.
A la fin du tome, on sent que les éléments se mettent doucement en place et que le dénouement est proche. Henri ne tardera pas à s’accaparer du pouvoir, mais Louis part en Croisade, accompagné de sa Cour…Qu’adviendra-t-il d’Aliénor ? Et Loanna réussira-t-elle à mener à bien sa mission ?
Avec une écriture aisée et limpide, Mireille CALMEL nous replonge donc dans ce passé glorieux, et c’est avec plaisir que nous attendons, pour la seconde fois, de retrouver le lit d’Aliénor.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire