vendredi 28 janvier 2011

BERRY, Steve. Le Mystere NAPOLEON

LE MYSTERE NAPOLEON (Tire Original : The Paris Vendetta). BERRY Steve. Trad. Par MAZINGARBE Danièle
Paris. 2011. Le Cherche Midi Editeurs. Coll. THRILLERS.508 p.
(LP 480)

Présentation de l’éditeur :
Après La Prophétie Charlemagne, la nouvelle aventure de Cotton Malone, à Paris, sur les traces perdues de Napoléon.
Lors de sa mort en 1821, à Sainte – Hélène, Napoléon emporta bien des secrets dans sa tombe. Durant ses années de conquête, il avait en effet eu accès à de nombreuses richesses mais aussi à des archives occultes, en particulier celles du Vatican et des Chevaliers de Malte.
C’est à la quête d’un des secrets de l’Empereur, peut-être le mieux gardé, que se lance cette fois Cotton Malone. Pour quelles raisons, Napoléon a-t-il, peu de temps avant sa mort, demandé à son fidèle serviteur Saint Denis de remettre à son fils un ouvrage consacré aux royaumes mérovingiens ? Quels sont les secrets que renferme ce livre ? Et qu’en est-il de ces mystérieux documents que se sont disputés dans l’ombre l’Empereur et son ancien complice, devenu son ennemi juré, le comte Pozzo Di Borgo ?
Du Paris historique à la tour Santa Maria au cap Corse en passant par un mystérieux château de la Loire, Steve BERRY nous propose encore une fois un fabuleux voyage en compagnie de Cotton Malone, plein de mystères, d’énigmes et de retournements.
Avec ce thriller vif et saisissant, Steve Berry porte le genre à sa perfection. The New York Times
Traduit de l’Anglais (Etats – Unis) par Danièle MAZINGARDE.

Mon avis ( Janvier 2011)
J’attendais le dernier opus des aventures de Cotton Malone avec impatience, et le plaisir de repartir avec ce bouquiniste danois, retraité de l’Unité Magellan, suscitait une attente, légèrement déçue. Steve BERRY n’a pas perdu ses qualités de conteur, avec un style concis et rapide, alternant les dialogues, les actions et les descriptions, propres à mettre en place les mystères si présents dans ses romans. On pourra regretter que ces mystères, qui ont fait le succès de cet auteur, soient moins présents, quoi que plus nombreux dans ce roman, dont une bonne partie de l’action se passe en France – ce n’est as une première pour Cotton, qui nous avait déjà entrainé à la découverte de lieux emblématiques de l’histoire française -.
Multipliant les échos narratifs – Cotton s’interrogeant sur le sens de ces valeurs, Henrik à la recherche de la paix intérieure, Sam, un nouveau venu, désœuvré face à ses utopies tants espérées, Stéphanie, toujours aussi ambitieuse et patriote,…- , Steve Berry multiplie également les mystères, qu’il s’agisse de Napoléon et de son « initiation » en Egypte, ou de ses « aveux » en exil, la renaissance du Club de Paris , une secte secrète et plus du tout initiatique, nous plongeant dans les mystères de la finance mondiale, une face cachée des attentats du 11 septembre….Que dire de la dynastie mérovingienne, qui plane sur l’ensemble du roman….
Avec des chapitres courts, Steve BERRY réussit néanmoins à mener de front toutes ces découvertes, mais au détriment – et c’est compréhensible au vu du nombre de pistes déployées – de la profondeur des thèses avancées, comme si tout en voulant conserver la recette de ses précédents succès, il avait souhaité les rendre plus « contemporains »,….Dommage….
Ne gâchons pas néanmoins le plaisir, l’histoire reste rondement menée, et le roman, malgré ses plus de 500 pages se lit en quelques jours, tant Steve BERRY, on ne peut lui retirer ce talent, réussit à concilier l’inconciliable en nous amenant à échafauder 10000 hypothèses, avant de découvrir celle de l’auteur…
A lire donc

2 commentaires:

  1. j'ai un mal fou à le lire,je suis embrouillée par les intrigues.Les 60 premières pages ne sont pas convaincantes...
    C'est mon premier Berry....et surement le dernier

    RépondreSupprimer
  2. Même si ses romans ne sont pas, à proprement parler, à lire dans l'ordre chronologique, il faut néanmoins préciser que le Mystère Napoléon présente au début une intrigue entre les héros récurrents de S. BERRY, qu'il doit être difficile de suivre si on ne les connait pas....
    Mon conseil : lire 5 Steve BERRY avant de commencer celui là...rires...
    Courage Mimi il ne te reste plus que 1800 pages ....Merci de nous tenir au courant

    RépondreSupprimer